Skip to main content

Pourquoi souscrire à une convention obsèques ?

La convention obsèques

L’organisation des obsèques s’avère souvent assez onéreuse. Pourtant c’est un rite inévitable par lequel tout le monde doit passer. Le seul moyen d’alléger ces frais est de se prémunir financièrement.

Le principe de la convention obsèques

La convention obsèques est un dispositif mis au point pour financer les funérailles. Pour jouir de ces capitaux, il faut alimenter un compte d’assurance de son vivant. L’adhérent peut verser ses primes mensuellement ou annuellement selon son choix.

Ce type d’assurance est très modulable et s’adapte au moyen financier de chacun. Ces versements peuvent être viagers ou s’effectuer sur une période déterminée.

Quand le décès du souscripteur survient, cette somme revient aux bénéficiaires désignés. La convention obsèques échappe à la fiscalité de la souscription. L’assuré peut choisir librement le légataire de ces capitaux.

L’assurance décès

Pour ce type de convention, les fonds placés dans le compte sont continuellement revalorisés selon l’évolution financière. C’est un dispositif qui couvre une grande partie des frais funéraires. Cependant, la charge d’organisation revient pleinement aux proches du défunt.

Contrat de prestation

Contrairement à l’assurance décès, le courtier prend en charge l’organisation des funérailles. Il allège les charges de la cérémonie en s’associant à un opérateur funéraire et en réglant certaines démarches administratives.

Avec cette garantie s’assortit bien sûr le financement des obsèques. Généralement, une somme est fixée au préalable pour ses cérémonies. S’il reste une plus-value, il reviendra à ses bénéficiaires qui utiliseront librement ces capitaux. Cependant, si le surplus dépasse le quart de la richesse du défunt, il sera légué automatiquement à ses ayants droit légaux.
La convention obsèques n’est pas seulement un moyen d’anticiper les charges funéraires mais aussi un moyen de transfert de capitaux. C’est un dispositif qui présente beaucoup d’avantages comparés à une simple épargne qui risque de se dévaloriser au fil du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *